Comment préparer les parents ?

Voyager en famille est une expérience particulière pour un parent. Dans les bons moments, on apprécie voir nos enfants évoluer dans un monde différent et cumuler des expériences qui les marqueront pour la vie. D’un autre côté, dans les moments plus difficiles, on se dit que l’on fait subir à nos enfants des contraintes qu’ils n’ont pas choisies et que dans le fond, un enfant est tout aussi heureux dans le parc au coin de la rue qu’à l’autre bout du monde.

Il est vrai qu’un enfant peut être aussi heureux au parc qu’à l’autre bout du monde, du moment que ses parents sont avec lui. C’est pourquoi il est important de se rappeler que c’est avant tout pour nous, les parents, que nous voyageons. Il est toutefois indéniable que les enfants en retirent une expérience extraordinaire qui ne s’acquiert pas au parc et on peut être fier en tant que parents de donner cette chance à nos enfants. En plus, lorsque l’on observe attentivement nos enfants dans les moments plus difficiles, on se rend compte que c’est pour nous les parents que c’est difficile, pas pour eux. Il faut faire confiance à nos petits, ils ont une capacité d’adaptation de loin supérieure à celle des adultes, ce qui en fait d’excellents voyageurs. Alors, allez-y, lancez-vous!

lac.jpgÉvidemment, pour que le voyage demeure agréable, il faut que les parents gardent le contrôle. Ce n’est pas facile tous les jours et il faut être prêt à s’investir corps et âme pour rendre l’expérience plus facile pour nos enfants. En fait, devenir parent est une sorte de dont de soi, voyager avec ses enfants en est simplement la continuité. Malheureusement, les difficultés quotidiennes (crises, dodo, etc.) nous suivent en voyage, même si on préférerait les laisser à la maison. Bref, partir à l’aventure avec ses enfants n’est pas un bon moment pour faire un bilan de vie personnelle et de la méditation, mais toute l’énergie investit pendant le voyage vous sera rendue mille fois en solidifiant votre noyau familial.

La première clé du succès est selon nous la préparation. En dehors de notre cadre routinierdont habituel, les tâches quotidiennes deviennent plus complexes et demandent plus d’énergie. Il est donc important d’avoir prévu le maximum de choses à tête reposée à la maison afin d’éviter des situations plus difficiles à gérer une fois en voyage. La deuxième clé du succès est de respecter le rythme de chacun et surtout ne pas s’obliger à tout voir et tout faire. Voyager en famille est une expérience, pas une destination. Évidemment, il ne faut pas se restreindre inutilement à un seul endroit, mais plutôt que de changer de ville chaque jour, faites-le aux quelques jours.

lire.jpgSi vous voyagez avec de jeunes enfants, n’oubliez pas que l’après-midi est généralement consacré en bonne partie à la sieste et que vous n’aurez peut-être que les avants-midis pour visiter les endroits désirés. Profitez donc des après-midis pour lire, c’est si rare que l’on puisse le faire à la maison. Si vos enfants ne font plus de siestes, attention aux grandes chaleurs de l’après-midi et pensez prendre une pause aux quelques jours, les enfants ont de l’énergie, mais il ne faut pas en abuser.

Il faut aussi de temps en temps faire des activités spéciales pour les enfants, comme aller 110817NIKON D300S_Colombie_004-3_pt.jpgau zoo par exemple. Il est vrai que ces endroits sont en général plus touristiques et plus chers, mais ces activités sont importantes pour le moral de l’enfant. Une simple après-midi à la piscine de l’hôtel peut aussi faire le plus grand bien. Ce qui pour nous était la pire arnaque touristique a été pour Alexandre son expérience la plus marquante du voyage, son tour d’éléphant. Finalement, il peut aussi être important de se payer de temps en temps des repas de type occidental, après une semaine de nasi gorang, une bonne pizza ou un hamburger remonte le moral des troupes.